Aller au contenu Aller à la navigation

FNMNS

Fédération Nationale des Métiers de la Natation et du Sport

La Fédération - Historique

multi-activites.jpg

La diffusion de la natation à travers ces divers champs fut propice à la création et l’organisation de la profession de Maître Nageur Sauveteur. Les années 1900 à 1920 permirent dans un premier temps à cette profession de jouer un rôle essentiel dans le domaine du sauvetage et de la surveillance des baignades et piscines en partie sous l’impulsion de la Fédération Nationale de Sauvetage.

C’est vers 1923, qu’apparaissent les premiers professeurs de natation diplômés par la Fédération Française de Natation et Sauvetage, et pendant quelques années, les deux fédérations feront chacune la promotion de leurs diplômes d’enseignants de la natation jusqu’à ce que les professionnels se structurent eux mêmes au sein de l’ Association des Professeurs de Natation de France.

Les premiers brevets de maître nageur

Dès 1902, la FNS délivrait déjà des brevets de Maître de Natation, de Canotier Sauveteur. En 1906, année apparaît officiellement le brevet de Maître Nageur Marinier que l'on pouvait obtenir après un examen pratique oral et écrit.

En 1911, elle faisait même fonctionner un cours supérieur dont les examens de sortie comprenaient des épreuves pratiques, un interrogatoire et un écrit. Elle chercha à faire reconnaître cette formation et à délivrer un diplôme de professeur diplômés après un stage dans une école. Ces diplômés devaient être non seulement reconnus comme "d'habiles praticiens, mais encore par leur science d'enseignants". Cette formation devait être placée sous le contrôle du gouvernement, mais il n'en sera rien fait...

En 1923, la toute nouvelle FFNS crée un brevet de Surveillant de Bassin et un Brevet de Professeur de Natation à la demande des Services Municipaux de la Ville de Paris.

Ces examens se déroulaient en "eau ouverte" devant un jury composé de trois membres de la FFNS Ces brevets furent officialisés par les services fluviaux de la ville de Paris qui déléguaient également à cet effet deux membres du jury lors des sessions d’examen.

Les conditions étaient : avoir 18 ans , être de nationalité Française ou naturalisé, produire un extrait de casier judiciaire récent. Cet examen était également ouvert aux dames. La tenue pour passer les épreuves comprenait : espadrilles, pantalon de toile, maillot, jupe.

Le brevet de surveillant de bassin (1er degré)

Epreuves pratiques : Effectuer un plongeon de 5 mètres, parcourir 25m sous l'eau , faire une immersion de 40", et rechercher un mannequin de sauvetage pour le ramener à un endroit désigné suivant les lois du sauvetage Epreuves orales : Explications sur les soins à donner aux noyés. Commenter les moyens de défense contre les noyés. Connaissance sur les maladies contagieuses de la peau et du sang.

Le brevet de maître nageur ou professeur de natation (2ème degré)

Ce brevet était uniquement ouvert aux Surveillants de Bassin Epreuves pratiques : Effectuer une démonstration des différents styles de nages. Exécuter un plongeon de 5 mètres avec et sans élan. Epreuves orales : Enseignement des différentes nages. Connaissance des codes des courses. Water polo, plongeons, sauvetage, etc..

En 1930, la FFNS continuait à organiser ses propres diplômes, alors que la FNS de son côté proposait elle aussi ses formations comme :

Le brevet de sauveteur marinier

Les épreuves consistait :
- A une partie pratique comprenant la manœuvre d'une embarcation à la rame, la godille et à la perche. A procéder au sauvetage d'un homme en flottaison, et à la recherche d'un homme au fond de l'eau avec l'aide d'une gaffe et d'un grappin. Enfin effectuer le lancement d’un cordage avec une bouée.
- A une épreuves orale ou il fallait citer les mesures à prendre dans les courants, les passages de pont, les accostages, et les soins à donner aux noyés... Tous les concurrents à ce brevet devaient être au minimum en possession du brevet de nageur, qui consistait à un par cours de 100m en eau profonde.

Le brevet d'ambulancier

Celui-ci comportait une épreuve orale et pratique sur les 1ers soins en attendant l'arrivée du médecin. LE BREVET DE SAUVETEUR AMBULANCIER - Une épreuve orale et pratique portant sur le sauvetage dans les incendies, accidents dans les puits et fosses, rupture de glace, accident de voie publique, animaux dangereux, ...

Le brevet de sauveteur complet

il était délivré au candidat ayant obtenu, le brevet d'ambulancier, de sauveteur ambulancier, et de sauveteur marinier. Dans une circulaire du 28 juin 1928 , signée par le ministre DARLAN, le personnel de la Marine est autorisé à prendre part à l'organisation des épreuves de la FNS, mais uniquement en dehors des heures de service. La FNS continua à faire la promotion des brevets de Maîtres Nageurs Marinier Surveillant, et l’on retrouve encore des traces de ce diplôme en 1935. Jusqu’alors certains de ces brevets, permettaient donc d’enseigner la natation. Mais, le diplôme le plus complet et le plus reconnu sera celui de l’Association des Professeurs de Natation de France qui s’est crée en 1927. Cette nouvelle organisation s’empressa de faire des propositions de rénovation des brevets de « Maîtres - Nageurs » et de « Sauveteurs Mariniers » institués par la FFNS et la FNS.

Les nouvelles épreuves de ce diplôme consistaient à :

  • tenir une minute sous l’eau
  • effectuer 33m sous l’eau
  • rechercher et transporter un mannequin sur 20 mètres
  • effectuer une démonstration d’over, de crawl, de brasse, de dos crawlé et de trudgeon
  • donner des éléments sur l’instruction des différentes nages
  • dispenser les premiers soins
  • conduire une arque
  • lancer une bouée
  • subir une épreuve orale

 

Ce fut finalement après la guerre, que l'arrêté du 31 juillet 1951 institua le Diplômé d’Etat de Maître Nageur Sauveteur et le plaça ainsi sous le contrôle de l'Education Nationale et du Ministère de l'Intérieur.
Il comporta entre autre des nouveautés comme :
Une épreuve éliminatoire avec un plongeon ordinaire libre de 3m suivi d'un parcours en surface, d'un plongeon dit en "canard", de la recherche d'un mannequin immergé par fond de 2m50 à 3m50 . Des épreuves non éliminatoires avec une démonstration de brasse, dos crawlé, crawl, et plongeon simple Et une épreuve de Secours aux noyés avec interrogation théorique et démonstration pratique. En 1954, Mad PITET, alors secrétaire générale de la FNS, demanda s'il était possible de donner aux MNS, le titre de Professeur de Natation, le Directeur Général de la Jeunesse et des Sports lui répondit défavorablement pour limiter le risque de confusion.
Ce diplôme sera complètement remanié par décret le 20 octobre 1977 avant qu'il ne se transforme en Brevet d'Etat d'Educateur Sportif des Activités de la Natation en 1989.

La création d'une organisation syndicale

En 1927, Pol POPULUS et Albert CLEMEN créent l’Association des Professeurs de Natation de France. Cette association s’organisa indépendamment de la FFNS et de la FNS, tout en adhérant à la seconde. Syndicat de la profession, elle souhaita marquer sa différence entre les deux fédérations en propageant une forme de pratique de la natation, et en défendant les droits des individus concernés, tout en participant à leur formation.

Elle se proposa de réunir tous les professeurs de natation en France en vue :

  • d’étudier en commun les problèmes relatifs à l’établissement d’une méthode uniforme de l’enseignement de la natation
  • de créer un organigramme susceptible, par son fonctionnement, de pourvoir d’un emploi les professeurs disponibles de l’association
  • de se mettre en liaison étroite avec les pouvoirs publics et propriétaires d’établissements balnéaires, piscines ou autres établissements où s’enseigne la natation.
  • de gérer un organisme de propagande avec le concours du corps médical et des techniciens.

Elle créa d’ailleurs en 1933 une caisse de secours et de solidarité. A la sortie de la seconde guerre mondiale, très précisément le 21 mai 1946, elle constitua un syndicat en son sein qui prit le nom de Syndicat National des Maîtres Nageurs Sauveteurs avant de devenir l’actuelle Fédération Nationale des Métiers de la Natation et du Sport.